Tutorat D.E.S

Vous êtes dans la rubrique "Productions pédagogiques"»"Communications orales"

Evaluation du tutorat en groupe au Département Universitaire de Médecine Générale de Tours : bilan en fin de DES

35

Auteurs : I. Ettori-Ajasse,  C. Renoux
Courriel : isa_ettori@hotmail.fr

Introduction :
En 2004, le DUMG de Tours a choisi de basculer dans le paradigme d'apprentissage et l'approche par compétences. Chaque interne de médecine générale est suivi par un tuteur qui l'aide à construire son portfolio. En 2010, un nouveau dispositif a été mis en place afin de pallier aux difficultés rencontrées en tutorat individuel. Les tuteurs continuent à suivre l'évolution de chaque interne mais au sein d'un groupe de 4 à 5 tutorés, réunis au moins une fois par semestre.

Méthode :
A l'issue du DES, évaluer le suivi tutorial reçu en comparant les deux modes de tutorat coexistant : en groupe et individuel. L'objectif secondaire était de mesurer la qualité relationnelle avec le tuteur dans chaque groupe.
Etude observationnelle descriptive et comparative menée auprès de 67 internes de la promotion 2010 de DES de médecine générale.


Résultats :
Les internes étaient plus satisfaits du tutorat reçu en groupe qu'en individuel. La relation entre les tuteurs et leurs tutorés était jugée meilleure. Le nombre de contacts était plus important et la diversité des thématiques abordées répondait plus aux attentes des internes. Le tuteur était défini comme un accompagnateur plus qu'un évaluateur. Aucun retentissement sur la quantité et la qualité des RSCA écrits n'a été relevé.

Discussion :
Le tutorat en groupe semble satisfaire plus les internes, sans améliorer la qualité de leur formation et de leurs apprentissages. Ce système permet de pérenniser le tutorat et le suivi individuel des internes.

Charte de coopération thésard, directeur de thèse

123

Auteurs : Lisa Mébarki ,  Marion Chauvet ,  Jean-Sebastien Cadwallader
Courriel : lisa.mebarki@gmail.com

Introduction :
La thèse d'exercice constitue un passage obligatoire au cours des études médicales. Au début du travail de recherche, un binôme se constitue. Il est parfois difficile pour l'étudiant de trouver un directeur de thèse et d'exprimer ses attentes, ses besoins et ses ambitions.

Concevoir un outil d'optimisation de la collaboration entre les internes en médecine générale (IMG) préparant leur thèse et leur directeur de thèse, pour s'accorder sur des modalités de travail tout en respectant un engagement éthique et professionnel commun.

Méthode :
Etude qualitative, par méthode de consensus Delphi. Trois rondes Delphi ont été conduites par un groupe de 12 experts de mai à juillet 2014. Une échelle de Likert de 1 à 9  a permis de noter 30 items. Chaque item noté >8 était d'emblée sélectionné pour la charte. Les items ayant une note entre [6-8[étaient remis à avis d'experts.

Résultats :
22 items ont été retenus : l'organisation du travail, le sujet de thèse et sa faisabilité, l'encadrement, le suivi  et la valorisation de la thèse.
5 items ont été éliminés : la connaissance par le directeur du mode d'exercice futur souhaité par le thésard, le nombre de thèses déjà en cours dirigé par le directeur de thèse, la publication de la thèse sous forme d'article, la nécessité d'une période test avant d'officialiser la direction de thèse, le parcours professionnel du directeur de thèse.
3 items concernant les Départements de Médecine Générale (DMG) ont été exclus de la charte.


Discussion :
Débattre de l'utilité individuelle pour les IMG et les directeurs de thèse.
Outil pratique devant etre soumis pour avis aux DMG.

La finalité est de modéliser une charte accessible d'utilisation par les IMG et les directeurs de thèse afin de faciliter leurs coopérations.

Mise en place et évolution d'un corpus de Praticiens Ambulatoires MSU en Gynéco-pédiatrie

173

Auteurs  : A. Freyens,    M. Bismuth,    M. Delahaye,    T. Brillac,    P. Boyer,    L. Latrous,    J. Birebent,    B. Escourrou,  S. Oustric
Courriel : m.bismuth@wanadoo.fr

Introduction :
En 2008, l'évaluation des stages du DES de MG a révélé un déficit notoire de formation en gynéco-pédiatrie. Des stages validant la gynéco-pédiatrie ont été mis en place par le DUMG et dès 2009, 12 PA-MSU pionniers ont coordonné ces stages. Les premiers retours encourageants et, en 2010, la législation, font qu'à ce jour ces stages G-P sont 4 fois plus nombreux.

Méthode :
Analyse descriptive de la mise en place d'une équipe de PA-MSU préparant l'organisation et le suivi des stages  gynéco-pédiatrie avec :
  • Modification de l'organisation pédagogique : enseignement et stages pratiques.
  • Recrutement ciblé des maitres de stages et une répartition géographique sur tout le territoire.
  • Réunions pédagogiques régulièrement organisées.


Résultats :
En 2014, 45 terrains de stages en libéral sont choisis en totalité chaque semestre. Enseignement théorique et gestes pratiques filialisés  en même temps que le stage pratique obligatoire en 2° année de DES.
Recrutement des terrains de stage de manière objective a partir de l'activité( RIAP) en pédiatrie en soins primaires, sur le mode déclaratif en gynécologie mais également mobilisation  de structures dites annexes (centre de planification, PMI, sages femmes et gynécologues libéraux etc.)
Rencontres pédagogiques annuelles de cette équipe de PA-MSU intervenant dans ces maquettes ont permis de définir les objectifs pédagogiques des stages, de les faire évoluer et d'harmoniser leurs contenus grâce aux retours de fin de stage à travers les évaluations semestrielles sur  l'activité qualitative et quantitative de ce stage en soins primaires.


Discussion :
En 6 ans, le DUMG a structuré une véritable équipe de PA-MSU validant le contenu pédagogique des stages de gynéco-pédiatrie en ambulatoire permettant d'en augmenter le nombre. Cette organisation universitaire a abouti à la création de maquettes de stages G-P libérales et pluri professionnelles harmonisées, adaptées aux  possibilités de chaque bassin de santé, le tout coordonné par le médecin généraliste libéral.

Comment utiliser le référentiel des niveaux de compétences pour l'évaluation : un outil original et coloré

195

Auteurs : G. Houdard,  N. Dumoitier,  D. Ménard,  N. Lauchet
Courriel : gaetan.houdard293@orange.fr

Introduction :
Depuis 2012, le DUMG a mis en place l'apprentissage par compétences nécessitant de réviser les méthodes d'évaluation.

Un attaché d'enseignement a conçu avec l'aide du DUMG un outil d'évaluation globale des  compétences. Il a été présenté à la communauté pédagogique en congrès et à un groupe de travail sur la certification des compétences. Suite aux avis entendus, une révision de cet outil a été entreprise

Méthode :
Objectifs :
Validation d'un outil d'évaluation globale simple, rapide, reproductible permettant :               
   
  • de visualiser la progression du niveau d'acquisition des compétences des internes ;                                                     
  • de réaliser une évaluation normative globale du portfolio en vue de la certification ;   
  • une autoévaluation des internes.               

Méthode :
    Un groupe nominal a identifié pour chacune des compétences du « référentiel des niveaux de compétences » les capacités communes aux 3 niveaux.
    Un groupe restreint a organisé les indicateurs du référentiel par capacité et par niveau. 
    Une ronde Delphi à 2 tours a validé, par souci de simplification, au maximum 4 indicateurs par niveau de capacité.
    L'outil conçu sous format EXCEL® se présente sous forme de grilles critériées à partir des indicateurs et pondérées. Chaque grille évalue une capacité. Les résultats de chaque compétence sont visualisés sur un graphique radar.


Résultats :
Cet outil sera utilisé par les internes, par les maîtres de stage ambulatoires et hospitaliers tout au long du DES. Il constituera, à la fin de chaque année, un support d'évaluation par le tuteur et de certification par le DUMG à la fin du DES. Il permettra une harmonisation de l'évaluation.

Discussion :
En pratique, cet outil devrait favoriser une évaluation normative de l'apprentissage et l'implication des internes mais nécessitera une appropriation par tous les intervenants

Nous avons créé un nouvel outil d'évaluation globale du DES adapté à l'apprentissage par  compétences. Il reste à le mettre en pratique pour évaluer sa performance.

Supervision des maîtres de stage par un groupe Balint pédagogique

249

Auteurs : P. Guillou,  C. Jung
Courriel : philippe.guillou@icloud.com

Introduction :
Les maîtres de stage sont chargés d'une double mission : assurer les meilleurs soins au patient et assurer le meilleur enseignement à l'étudiant. La relation médecin-patient présente des similarités avec la relation maître-élève dont l'asymétrie entre les supposés savoirs et non savoirs.
Les actes réalisés en consultation par l'interne sont souvent relevés objectivement par le maître de stage avec les traces qu'il aura laissées dans le dossier du patient, et elles peuvent être comparées avec les échelles en vigueur.
La relation thérapeutique que l'interne parvient à installer avec le patient constitue la part subjective de la consultation, et la communication employée par l'interne est ordonnée par cette relation. Cette part subjective, ce savoir-être, doit faire l'objet également d'un travail pédagogique par le maître de stage.
Lorsque les actes ou attitudes professionnels divergent entre le maître de stage et son interne, il est parfois difficile à l'enseignant d'accomplir une supervision à visée pédagogique avec son interne. Les aléas de la relation maître de stage-étudiant, entravent la fonction pédagogique du maître de stage.


Objectif :
Elaborer les difficultés rencontrées par les maîtres de stage lors des supervisions avec leurs internes.
Partager leurs expériences avec un groupe.
Découvrir ou redécouvrir la méthode du groupe Balint pédagogique.


Méthode et moyens :
La méthode est inspirée du groupe Balint de soignants, un participant expose son cas d'une supervision avec son interne, de préférence du semestre en cours, au sein d'un groupe de confrères et conduit par deux animateurs formés à la méthode. Les règles du groupe : non jugement, respect de l'autre, confidentialité et protection des participants sont exposées au groupe en début de séance.

Résultats attendus :
Ecouter un professionnel en accordant de la valeur à ses paroles,
Eclaircir la relation pédagogique avec son étudiant,
Intégrer la part subjective à sa mission pédagogique,
Pouvoir modifier son attitude avec son étudiant.