Groupes d'échange de pratiques 2

Vous êtes dans la rubrique "Productions pédagogiques"»"Communications orales"

Un enseignement adapté à l'approche par compétences : première évaluation des groupes d'enseignement facultaires (GEF) à Tours

8

Auteurs : A. Doutone,  J. Robert
Courriel : jm.robert@medsyn.fr

Introduction :
Au Département Universitaire de médecine Générale (DUMG) de ...  nous avons fait le choix d'une pédagogie constructiviste dans l'idée de fournir une formation professionnalisante dans le troisième cycle des études médicales. Pour apporter une cohérence à la démarche pédagogique du DUMG, des Groupes d'Enseignement Facultaire (GEF) ont été mis en place dans le cadre de l'enseignement théorique du DES de médecine générale pour l'année universitaire 2012-2013. Evaluer cette approche pédagogique à partir d'une famille de situations autour de patients souffrant de pathologies chroniques

Objectif :
Analyse de questionnaires de satisfaction et de traces d'apprentissages recueillies, par extraction et analyse thématique de verbatim.

Méthode et moyens :
Ce GEF centré sur les patients porteurs de maladie chronique, semble avoir remporté un réel succès au regard de l'intérêt porté par les internes. De plus, les messages transmis paraissaient avoir été globalement entendus et compris. Par ailleurs, les internes ont rapporté l'essentiel des compétences utiles à la prise en charge de patients porteurs de maladie chronique hormis le professionnalisme. Cependant, nous n'avons pu trouver aucun argument permettant de dire que ce GEF ait répondu à une problématique posée par l'interne au cours du GEF. Nous nous sommes donc retrouvés face à une boucle d'apprentissage incomplète.

Résultats attendus :
Le GEF est un bon outil du paradigme d'apprentissage dans une démarche constructiviste. Une harmonisation de la préparation, de l'organisation et de la transmission des consignes du GEF au sein des différents groupes apparaît indispensable. Nous proposons une grille d'évaluation critériée globale pour l'évaluation de tous les GEF.

En quoi des Groupes d'Echanges et d'Analyse de Pratique (GEAP) proposés en second cycle des études médicales, contribuent à l'Apprentissage par Compétences ?

26

Auteurs : W. Bellanger,  F. Garnier,  A. Plessis,  C. Bouton
Courriel : william.bellanger232@orange.fr

Introduction :
La loi du 8 avril 2013 fixe les objectifs généraux de la formation des étudiants du second cycle en insistant sur la nécessité de développer des compétences génériques (clinicien, communicateur, membre d'une équipe soignante pluri professionnelle, scientifique, responsable au plan éthique et déontologique, réflexif). Le paradigme d'apprentissage par compétences est largement décrit dans la littérature mais ses applications en second cycle sont actuellement peu renseignées. Pendant leur stage en médecine générale, les étudiants de notre faculté participent à deux séances d'enseignement sous forme de Groupe d'Echanges et d'Analyse de Pratique (GEAP).
L'objet principal de cette étude est de montrer en quoi ces GEAP contribuent au développement de certaines compétences attendues en second cycle.


Objectif :
Etude qualitative par observation directe participante et filmée. Trente-deux étudiants et 2 enseignants répartis en 2 groupes ont participé à l'étude. Les résultats ont été obtenus à partir des notes  d'observation directe, de la transcription systématique et du codage des données filmées à l'aide d'une grille d'analyse (selon Flanders).

Méthode et moyens :
Les 30 récits de situations ont constitué le principal support d'apprentissage et d'enseignement. Les interactions en groupe ont favorisé la réflexivité des étudiants. Les apprentissages réalisés se sont organisés autour de cinq thématiques : prendre en compte la souffrance psychique et confronter ses connaissances au contexte des soins primaires, tolérer le regard des pairs, mener une réflexion éthique et déontologique, mesurer les effets de la relation médecin-patients. Le discours et la posture des enseignants ont aussi influencé les apprentissages.

Résultats attendus :
Ce modèle d'intervention pédagogique original en second cycle, proposé aux étudiants en stage de médecine générale, a permis de réaliser des apprentissages à partir des récits de situations cliniques réellement vécues pendant leur stage.
Comment les équipes pédagogiques  se saisissent de ce nouveau défi de l'apprentissage par compétences  en second cycle des études médicales ?

Coupler RSCA, Supervision directe et atelier d'échange de pratique :  Une Aide à l'acquisition de l'autonomie de l'Interne de niveau 1

213

Auteurs : O. Bourgeois,  M. Bismuth,  P. Boyer,  A. Freyens,  L. Latrous,  B. Escourrou
Courriel : m.bismuth@wanadoo.fr

Introduction :
Le stage de niveau 1 chez le praticien est le lieu de l'acquisition de l'autonomie. Il permet  également d'améliorer les compétences réflexives de l'interne. L'atelier d'échange de pratique et le RSCA font partie des éléments de validation de notre DES de médecine générale intégré dans un processus collectif organisé.
Nous avons cherché à en évaluer la pertinence individualisée dans le cadre d'une supervision directe en stage pratique


Méthode :
Sur un terrain de stage où plusieurs MSU et plusieurs internes sont présents, le couple interne MSU identifie une difficulté rencontrée ou ressentie au cours d'une situation de supervision directe.
Après avoir mobilisé les ressources internes et externes dans l'objectif d'améliorer son positionnement vis-à-vis de cette situation clinique un RSCA doit être rédigé qui est ensuite présenté à toute l'équipe universitaire (MSU et Internes) au cours d'un atelier d'échange de pratiques qui permet la confrontation réflexive avec les pairs.
Une fiche de synthèse est rédigée reprenant les intentions de changement qui seront réévaluées au cours de supervision directe à venir sur une thématique similaire.


Résultats :
20 internes ont participé sur une période de deux ans au sein de deux cabinets de médecine générale universitaire / 5 MSU et 12 Internes et 2 MSU et 8 internes .
58 thématiques présentées en RSCA, 47 suivis d'une supervision directe.
Amélioration de la maitrise des compétences en supervision directe pour quasiment toutes les situations.


Discussion :
Le RSCA présenté dans un cadre de proximité au sein de terrains de stage pratique en utilisant l'outil atelier d'échange de pratique couplé à la supervision directe permet un renforcement des connaissances et une mise en pratique des nouvelles compétences réflexives incontournable dans la recherche de l'autonomie de l'interne pour le stage de niveau 1.
Elle parait en  outre être une source complémentaire de formation continue pour le MSU

Révision et évaluation du programme d'enseignements facultaires et des modalités de certification du D.E.S. de médecine générale

253

Auteurs : Y. Ruelle,  C.-A. Khau,  P. Grunberg,  M.-E. Vincens,  T. Cartier
Courriel : yannick.ruelle@univ-paris13.fr

Introduction :
En 2013-2014, le programme des enseignements facultaires a été révisé. Plusieurs objectifs restaient à atteindre. La formation à la pratique réflexive des internes, leur auto-formation et la production de leurs traces d'apprentissage devaient être améliorées. Il était nécessaire d'améliorer le contrôle du Département universitaire de médecine générale (DUMG) sur la définition des objectifs pédagogiques des enseignements et les méthodes pédagogiques employées. La charge de travail des tuteurs, bénévoles, devait être réduite.

Objectif :
Une commission enseignement, composée de 6 enseignants, a été chargée de réfléchir à la poursuite de la révision du programme en 2014-2015.

Méthode et moyens :
Des groupes d'enseignement à la pratique réflexive entre internes (GEPRI) constituent le socle du nouveau programme. Des groupes d'enseignement à la relation thérapeutique et quelques enseignements plus classiques complètent ce programme. Les GEPRI, thématisés ou non, permettent aux internes de réaliser leurs traces d'apprentissage à partir de la discussion collective autour de situations cliniques vécues. Au sein des GEPRI, les internes ont des fonctions différentes (documentalistes, présentateurs, rapporteur) définies par des documents pédagogiques précis. Les enseignants chargés d'animer les GEPRI et de valider les traces d'apprentissage reçoivent une formation pédagogique spécifique. Le rôle des tuteurs a été modifié  et centré sur l'accompagnement des internes au cours de leur cursus. Une certification par points a été mise en place. Les points sont acquis par la participation aux enseignements obligatoires et optionnels, la rédaction des traces d'apprentissage et la participation à des formations extérieures au DUMG. Un port-folio électronique est en cours de création pour recueillir les traces et suivre l'acquisition des points de certification.

Résultats attendus :
Une évaluation en ligne du nouveau programme, par les enseignants et les internes, permettra de vérifier si les objectifs ont été atteints. Une analyse qualitative des échanges en GEPRI produira des données sur l'intérêt de cette méthode pédagogique.