2e cycle en médecine générale

Vous êtes dans la rubrique "Productions pédagogiques"»"Communications orales"

Evaluation de la santé et des addictions de la population de MED-3 (troisième année de médecine) du Nord-Pas-de-Calais en septembre 2013

41

Auteurs : P. Huynh
Courriel : pernelle.huynh@gmail.com

Introduction :
Plusieurs études ont décrit une dégradation de l'état de santé des étudiants. Peu d'entre elles ont ciblé les étudiants en médecine, futurs acteurs de santé. La présente étude décrivait l'attitude des étudiants en médecine du Nord-Pas-de-Calais vis-à-vis de leur santé, leurs addictions (alcool, tabac, produits illicites, médicaments) et leurs pratiques sexuelles.

Objectif :
L'étude a inclu les étudiants de 3ème année de médecine (MED-3) du Nord-Pas-de-Calais à la rentrée 2013 soit 609 étudiants. Un questionnaire  anonyme LimeSurvey® auto-administré a été diffusé (à 3 reprises) via internet, entre septembre et Novembre 2013.

Méthode et moyens :
79% (483) des étudiants ont participé à l'étude. Parmi eux, 31% des étudiants ont modifié leur manière de se soigner depuis leur entrée en études et 52% des étudiants ont considéré ne pas avoir une plus grande proximité avec le système de soins, principalement les femmes (p=0,0029). De plus, 91% ont trouvé l'accès aux soins facilité principalement pour les étudiants de l'Institut Catholique de Lille  (p=0,0245) et ceux à moins de 10 km du médecin traitant (p=0,0083). 21% des étudiants étaient fumeurs et 12% ont augmenté leur consommation (p=0,0078). Il existait une majoration de consommation d'alcool (p<0,0001). Ceux qui avaient une alimentation déséquilibrée ont majoré le tabac (p=0,0233) et l'alcool (p=0,0579). 18% des étudiants ont consommé des produits illicites dans l'année sans majoration significative. Ils ont considéré utile une visite médicale obligatoire annuelle (59%) et qu'il existait un manque d'information en matière de santé (41%). 70% des MED-3 ne connaissaient pas l'accès libre aux services de santé universitaires et  59% trouvaient qu'une visite médicale annuelle serait utile.

Résultats attendus :
La population étudiante est une population fragile qui nécessite un intérêt particulier en matière de santé et prévention.

Exploration de l'enseignement prégradué de médecine générale : le point de vue de l'étudiant

137

Auteurs : C. Chung,  H. Maisonneuve,  E. Pfarrwaller,  J. Sommer,  A. Birchmeier,  L. Herzig,  T. Bischoff,  D. M. Haller
Courriel : hubert.maisonneuve@gmail.com

Introduction :
L'évolution de la démographie médicale nécessite de renforcer l'attractivité des carrières en médecine générale (MG) pour les étudiants. L'objectif de cette étude était d'évaluer l'impact de l'enseignement sur l'image de la MG et le désir de carrière des étudiants de 5ième et 6ième année à Genève et Lausanne.

Objectif :
La population d'étude était constituée de 560 étudiants en médecine de 5e et 6e année (2013-2014) de Genève et Lausanne. Un questionnaire en ligne explorait l'identification des enseignements de MG dans le cursus, leur impact sur l'image de la MG et le désir de carrière des étudiants. L'analyse était descriptive avec mesures d'associations (Chi carré).

Méthode et moyens :
Le taux de réponse était de 43% chez les 5ème année , contre 19,6% chez les 6ème année. A Lausanne, tous les enseignements coordonnés par les MG étaient identifiés par les étudiants. Leur impact sur l'image de la MG était positif. Les cours dans lesquels la MG était abordée par des spécialistes d'organe avaient un impact négatif sur l'image de la MG. A Genève, une partie des cours coordonnés par les MG n'était pas identifiée par les étudiants. Leur impact sur l'image de la MG était moins favorable qu'à Lausanne. Les cours traitant de MG donnés par des spécialistes d'organes avaient un impact négatif sur l'image de la MG. Nous n'avons pas observé d'association entre l'impact des enseignements de MG et le désir de carrière en MG (p=0.18).

Résultats attendus :
Les différences entre les deux villes s'expliquent par la présence d'un cursus longitudinal de MG à Lausanne. La valorisation de la MG auprès des étudiants peut passer par une restructuration des premier et deuxième cycle en y intégrant un cursus longitudinal de MG, coordonné par des MG. Le contexte politique Suisse permet cette évolution dans les facultés.

Exercices pédagogiques ciblés pour le stage d'externat

162

Auteurs  : F. Morlon,  A. Gouget,  F. Maufoy,  K. Mazalovic
Courriel : morlon.dr@wanadoo.fr

Introduction :
Lors des rencontres professionnelles entre maîtres de stage universitaires (MSU), nous nous sommes aperçus que certains d'entre eux utilisaient, de manière informelle, des exercices à visée pédagogique pour rendre le stage d'externat plus attrayant. Même en connaissant les possibilités d'observation active, nous avons été séduits par l'idée de disposer d'exercices simples et ciblés à destination des externes.

Objectif :
Les objectifs sont pluriels : Faire connaître les exercices pédagogiques développés par les MSU de notre région ; colliger les exercices des maîtres de stage des autres régions ; partager une grille en double voire triple entrée pour cibler les exercices pédagogiques en fonction des temps de la consultation (grille2B), des savoirs et des compétences principales de la spécialité médecine générale.

Méthode et moyens :
Le recueil des exercices pédagogiques déclinés lors du stage d'externat par les MSU de la région a été effectué lors des rencontres professionnelles et par courriel.
Lors de l'atelier, nous présenterons dans un premier temps quelques exercices pédagogiques, expliquerons l'intérêt de les intégrer dans une grille à entrées multiples en fonction de l'objectif travaillé par le MSU et l'externe.
Dans un deuxième temps nous effectuerons un remue-méninges pour améliorer la pertinence de la grille et enrichir le panel des exercices possibles.


Résultats attendus :
Nous estimons que la connaissance et la promotion d'exercices pédagogiques simples et ciblés permettent d'améliorer l'efficience des stages. Nous profiterons de l'expérience des autres enseignants pour améliorer la grille à entrées multiples. A terme, la grille finalisée (ainsi que le recueil optimisé des exercices pédagogiques), pourra  faire l'objet d'une communication orale lors du prochain congrès de CNGE Collège Académique à Dijon, en vue de sa diffusion.

Influence du stage chez le médecin généraliste sur l'empathie des externes

226

Auteurs : C. Lucet,  C. Buffel du Vaure,  P. Jaury
Courriel : coralucet@hotmail.fr

Introduction :
L'empathie est une compétence que les étudiants en médecine doivent maîtriser. Pourtant, son enseignement est peu présent dans les études médicales françaises. En les mettant en contact d'une relation médecin-malade privilégiée et empathique, le stage chez le médecin généraliste au cours du deuxième cycle des études médicales améliore-t-il l'empathie des étudiants ?

Objectif :
Il s'agit d'une étude cas-témoins auprès d'étudiants de deuxième cycle des études médicales. Les étudiants ayant choisi un stage chez un médecin généraliste (cas) et ceux ayant choisi un stage clinique hospitalier (témoins) ont été invités à remplir un questionnaire avant et après leur stage. Les données recueillies comprenaient des données sociodémographiques ainsi que la Jefferson Scale of Physician Empathy-MS (JSPE-MS) et l'Interpersonal Reactivity Index (IRI), mesurant chacune l'empathie. Le critère de jugement principal était la différence de scores à la JSPE-MS entre les deux groupes d'étudiants après le stage, ajustée sur les facteurs de confusion.

Méthode et moyens :
78 étudiants (31 DCEM4 et 47 DCEM3) ont été recrutés, 26 effectuant un stage de médecine générale et 52 effectuant un stage clinique hospitalier. Leurs scores moyens respectifs à la JSPE-MS étaient de 107.5 et 102.8 avant stage, et 112.2 et 103 après stage. Les étudiants ayant effectué leur stage chez le praticien ont augmenté de manière plus significative leur mesure d'empathie que les externes ayant effectué un stage hospitalier (p = 0.027), les résultats ayant été ajustés sur leur score d'empathie initial. Ces résultats concordent avec ceux du score IRI, augmenté de manière significative chez les étudiants en stage chez le praticien (p = 0.023).

Résultats attendus :
Le stage chez le médecin généraliste augmente les capacités empathiques des étudiants, ce qui renforce l'importance de son application au cours des études médicales.

Quelle place pour la médecine générale dans les dossiers des ECN ?

261

Auteurs : S. Filoche,  M. Schuers,  A. Mercier
Courriel : matthieu.schuers@gmail.com

Introduction :
Les épreuves classantes nationales (ECN) sont une des étapes obligatoires pour accéder au troisième cycle des études médicales. La moitié des postes ouverts chaque année sont des postes de médecine générale. Les modalités d'évaluation des étudiants conditionnent la nature et la qualité de leur apprentissage. L'objectif de cette étude était d'évaluer la représentation des problèmes de santé rencontrés en médecine générale dans les dossiers des ECN.

Objectif :
Nous avons utilisé les données de l'étude ECOGEN et celles issues des dossiers des ECN de 2004 à 2011. ECOGEN est une étude transversale nationale multicentrique réalisée en médecine générale. 54 internes de médecine générale ont codé chacun 400 consultations en utilisant la Classification Internationale des Soins Primaires (CISP). Les réponses aux questions des dossiers des ECN ont été codées indépendamment par deux chercheurs, en utilisant également la CISP. Les distributions ont été comparées en utilisant le test exact de Fisher. Tous les tests ont été effectués avec un seuil de significativité de 0,05.

Méthode et moyens :
Les codes issus des dossiers des ECN de 2004 à 2011 se répartissaient en 167 codes différents, soit 24% des codes de la CISP. Les résultats de l'étude ECOGEN couvraient 92% des codes de la CISP.
La prévention était le RC le plus cité dans ECOGEN (11% versus 2% dans les ECN, p<0,001). Parmi les 15 RC les plus fréquents d'ECOGEN, 5 n'étaient jamais cités dans les ECN, comme l'hypothyroïdie ou les troubles anxieux.
Parmi les 15 RC les plus fréquents retrouvés dans les ECN, 3 finissaient en -99 (« autre maladie ») et correspondaient à des pathologies rares en soins de premier recours. Le code du chapitre « psychologie » le plus fréquemment retrouvé dans les ECN concernait l'anorexie mentale et la boulimie (P86).


Résultats attendus :
La médecine générale reste peu abordée dans les ECN.