Education thérapeutique du patient

Vous êtes dans la rubrique "Productions pédagogiques"»"Communications orales"

Construire une séance éducative en médecine générale. Exemple de méthodologie à partir de 3 maladies chroniques (BPCO,MICI et Insuffisance cardiaque)

Numéro: 21

Auteurs        : L. Girardot
Email          : lau.girardot@voila.fr

Objectif
Cette communication a pour but, à partir d''exemples de situations authentiques, de présenter une méthodologie permettant au MG de construire une séance éducative.

Méthode
La séance éducative est construite en 4 étapes.
1) Définition de l''objectif                                                           
2) Consigne au patient
Lance la séance et renseigne le patient sur le déroulement de celle-ci
3) Méthode d''animation
Outil et méthode pédagogique utilisée durant la séance, timing
4) Synthèse
Messages clefs

Présentation de 3 séances dédiées à des pathologies différentes  :

BPCO : Séance consacrée à l''inhalation de son médicament
(Outil = Inhalateur)
MICI : Gestion des difficultés rencontrées au quotidien du fait de la maladie
(Outil = Photo-expression)
Insuffisance cardiaque : Les symptômes devant faire consulter le patient
(Outil = Discours oral structuré ou cartes symptômes ou situation vécue par le patient)

Compétences requises de la part du soignant :
Rédiger le contenu de chaque étape de manière claire et concise.
Faciliter l''acquisition de compétences par le patient en créant une animation interactive. Le soignant part du vécu du patient et favorise son auto-questionnement à l''aide des questions ouvertes
Respecter le rythme de l''apprenant tout en gérant le temps (savoir recadrer)


Résultats obtenus
Avantages patient :
 
  • Satisfaction patient (fait part de son vécu, de son expérience) 
  • Approche personnalisée
Avantages soignant :
 
  • Méthodologie adaptée aux préférences du soignant (liberté de choix de la méthode d'animation    et de l'outil) et à son mode d''exercice (timing)
Limites : Dépend des compétences du soignant-éducateur et de la réceptivité du patient à la démarche éducative

Conclusion
Méthodologie permettant de structurer et optimiser la rencontre éducative en clarifiant l''objectif, le cadre, la méthode d''animation (y compris le mode d''utilisation de l''outil pédagogique) et en favorisant l''interactivité.
Méthodologie pouvant s''utiliser aux quatre étapes de la démarche éducative (diagnostic éducatif, établissement d'objectifs d'apprentissage négociés avec le patient, acquisition de compétences et évaluation)

Quelles sont les représentations de l'éducation thérapeutique pour des étudiants qui formeront dans l'avenir les équipes de proximité en soins primaires ?

Numéro: 56

Auteurs        : A. Loreaux,    J.-M. Perrot
Email          : jean-michel.perrot@wanadoo.fr

Contexte
Lors d'un séminaire pluriprofessionnel, il a été donné aux étudiants de différents horizons la possibilité de s'exprimer sur ce qu'ils mettaient derrière le mot « éducation thérapeutique ». Si elle doit être intégrée à notre soin, elle peut aussi, dans certains cas, être assurée par une approche pluri professionnelle.

Méthode
Etude descriptive des représentations de l'éducation thérapeutique pour douze étudiants : deux étudiants en soins infirmiers, deux en kinésithérapie, un en pharmacie, deux en orthophonie, deux étudiants assistants sociaux, une élève sage-femme,  une élève éducatrice de jeunes enfants et un interne en médecine générale.
Quinze affirmations du type « si je vous dit… » énoncées par deux formateurs, sur les grands thèmes de l'éducation thérapeutique leurs étaient proposées. Ils devaient se déplacer(eux-mêmes) sur une échelle de Likert « à taille humaine » disposée au sol et justifier leur position…


Résultats et discussion
La répartition des étudiants a permis des échanges, des discussions entre eux et parfois des changements de position. L'intérêt d'un travail en groupe pluridisciplinaire permet une meilleure communication et une approche centrée sur le patient avec partage de compétences. L'éducation thérapeutique devient peu à peu une activité structurante du système de santé. Une organisation transversale, pluri-thématique, multiprofessionnelle, territorialisée reste à bâtir entre les acteurs du soin primaire, mettant en valeur ce séminaire.


Conclusion
Ce type d'atelier en groupe pluriprofessionnel permet d'apprendre à se connaitre et échanger ensemble. En partageant ainsi le point de vue des divers acteurs du soin primaire, nous avons pris la mesure des domaines de compétences de chacun et notre complémentarité. Dans l'idée d'un travail d'équipe, il est primordial de connaître ses partenaires, d'échanger avec eux, notre objectif commun étant la qualité de vie du patient.

SASPAS et ETP

Numéro : 75

Auteurs        : M. Teissonnière,  M.-C. Roche
Email          : mteissonniere@gmail.com

SASPAS et ETP

Introduction
'ETP fait partie intégrante de la loi HPST. Nous proposons déjà, aux IMG, des ateliers sur la posture éducative et les programmes d'ETP. Comment aller plus loin ?


Méthode
Une association médicale pluridisciplinaire (AFRET) s'est proposée pour être lieu de SASPAS. L'AFRET réalise des programmes ETP validés par l'ARS pour des patients atteints de : DT2, HTA et BPCO. L'AFRET est composée de MSU, maîtres de stages hospitaliers, IDE libérales et hospitalières, pharmaciens d'officine et hospitalier, kinésithérapeutes libéraux, diététiciennes libérales et hospitalières, psychologue, professeur en sport adapté. Tous ont reçu, ensemble, la formation initiale de 40h en ETP. Actuellement sont en cours des programmes DT2 et dès septembre 2013 BPCO. Ce lieu de formation a été agréé par l'ARS. Les internes en SASPAS y effectueront un tiers temps et interviendront, du diagnostic éducatif aux ateliers ETP, jusqu'à la synthèse finale. Ils participeront à l'élaboration, la mise en place et la finalisation des programmes. Tous les 2 mois un étudiant en pharmacie sera présent au cours de ce stage, en accord avec la faculté de pharmacie.


Résultat escompté
Découverte et création de programmes ETP, participation active aux ateliers, acquisition des compétences avec rétroaction par les MSU. Stimulation pour la formation initiale en ETP (40h).

Discussion
La formation en ETP au cours d'un SASPAS entre-t'elle dans les acquisitions d'un IMG ? Oui car l'approche centrée sur le patient, la relation et communication, l'éducation en santé sont 3 des compétences à acquérir. De plus la situation autour de patient chronique et la polymorbidité à forte prévalence (DT2, HTA, BPCO) font partie des grandes familles de situations cliniques.

Conclusion
Un stage d'ETP est essentiel pour acquérir cette compétence professionnelle. Cela se réalisera en SASPAS en pluridisciplinarité avec respect de l'autonomie de l'IMG.

Des outils de communication simples permettant de développer une posture éducative : évaluation de satisfaction immédiate d'un nouvel enseignement par les internes du DES de médecine générale

Numéro : 185

Auteurs        : O. Bourgeois,  J. Philips,  S. Ané,  M. Bismuth,  A. Stillmunkes,  B. Escourrou
Email          : m.bismuth@wanadoo.fr

Contexte
En 2009, il est préconisé (Haut Conseil de Santé Publique) d'intégrer dans tous les cycles des études médicales,  un enseignement à l'éducation thérapeutique (ETP). Destiné aux internes de DES, notre DUMG l''a mis en place en 2012 en tenant compte des sept compétences génériques  requises pour la pratique de l'ETP définies (décret n°2010-906 du 2/08/2010). Nous présentons les résultats de l'évaluation de satisfaction immédiate.

Méthode
Module d' enseignement de 7h, grille avec 7 items. 4 possibilités de réponses (pas du tout d'accord, plutôt pas d'accord, plutôt d'accord, tout à fait d'accord).
3 Items  généraux : réponse à leur attentes, contenu et méthode pédagogique adaptées à la thématique, adéquation du contenu avec la durée de la formation
4 Items  sur outils de communication simples : posture éducative, besoins du patient, négociation d'objectifs éducatifs, qualité de la relation avec le patient.
Une note moyenne sur 20 est demandée . Possibilité  de commentaires libres.

Résultats
66 questionnaires analysés. Résultats présentés cumulant les réponses : plutôt d'accord et tout a fait d'accord. Items généraux : 89% pour la réponse aux attentes, 94% pour le contenu adapté à la thématique et  la méthode pédagogique . 88%  pour l'adéquation du contenu avec la durée de la formation. Items spécifiques  : 85% ont adhéré à la notion de posture éducative, 91% à la nécessité d'une relation médecin patient de qualité. 88% se sentent plus à l'aise pour identifier les besoins du patient  et 94% pour  intégrer  la négociation des objectifs.  La note moyenne était de 15.1

Discussion
Cet  enseignement sur des outils de communication simples développant une posture éducative est apparu pertinent. En commentaires libres, plusieurs participants jugent le concept d'ETP comme induisant une réflexion nouvelle sur  la relation médecin-malade, particulièrement adapté en médecine générale. Reste à évaluer l'impact de cette formation dans la pratique quotidienne.