Pour une approche par compétence et évaluation

Vous êtes dans la rubrique "Productions pédagogiques"»"Communications orales"

Les compétences sont elles solubles dans les ECOS

Numéro: 143

Auteurs: T. Thueux-Desmet,  E. Mauviard,  Y. Sevrin,  P. Nguyen-Thanh
Email : thueux-desmet.therese@wanadoo.fr
      :
Contexte.
La validation du DES de médecine générale à ROUEN repose, entre autres, sur une épreuve ECOS.  Nous avons été amené à nous poser la question de la comptabilité de ce mode d'évaluation  avec le  concept des compétences génériques du médecin généraliste  développé  par le CNGE.
Question.
L'épreuve ECOS évalue-t-elle les compétences définies par le CNGE ?
L'épreuve comporte 20 stations qui sont autant de cas clinique.  Une table de spécification préalablement établie préside au choix des sujets. Il s'agit d'une table à plusieurs entrées , avec pondération particulière. Ce modèle nous permet  de construire, depuis 1999,  des épreuves permettant  d'explorer tous les champs de notre exercice. Les choix sont faits en fonction d'indicateurs  qui nous semblent pertinents. Ils n'excluent aucune classe d'âge, concernent les hommes et les femmes, les pathologies chroniques ou d'urgences  et se répartissent dans les différentes spécialités d'organes. Les épreuves  affinées d'année en année nous semblaient jusqu'à présent un bon reflet de l'exercice de la médecine générale. L'objet de ce travail est de savoir si ce modèle  nous permet de couvrir le champ des différentes compétences définies par le CNGE. Il consiste en une étude rétrospective des épreuves antérieures  à travers le prisme de ces compétences.

Résultats.
L'étude des tables de spécifications des dernières années a permis de constater qu'elles balayaient l'ensemble des compétences à l'exception du professionnalisme .

  Évaluation systématique des enseignements facultaires par les étudiants

Numéro: 221

Auteurs: S. Bercier,  C. Dumay,  M. Medioni,  S. Chartier,  L. Compagnon,  V. Renard
Email: sbercier@yahoo.fr

Contexte et objectifs du travail.
La certification des compétences lors du D.E.S de Médecine Générale se base sur une logique d'apprentissage centrée sur l'étudiant. Ce dernier a donc toute légitimité à évaluer les enseignements proposés. De plus, ce modèle diffère du paradigme d'enseignement du second cycle et engendre parfois perplexité, voire opposition des étudiants. Il convient donc d'évaluer le contenu proposé et la méthode pédagogique utilisée. Pour cela, une fiche d'évaluation des modules facultaires (échelle de Likert) est remplie systématiquement et anonymement à la fin de chaque enseignement depuis 2004.

Méthode utilisée.
Après le recueil des fiches d'évaluation complétées par les étudiants au cours des années universitaires 2009-2010 et 2010-2011, une analyse descriptive a été réalisée par année universitaire, par module et/ou thématique de module. Pour chaque niveau, étaient évalués : la méthode pédagogique, le contenu d'enseignement et les conditions matérielles. Lorsque moins de 80% des étudiants avaient été satisfaits par thème, une analyse plus fine était réalisée. Dans une seconde partie, une analyse comparative entre les différentes années universitaires a été réalisée, afin d'explorer l'évolution de la satisfaction des étudiants.

Principaux résultats.
Le taux d'étudiants satisfaits était de 85% : contenu pédagogique et méthode pédagogique étaient jugés satisfaisants par 80 à 93% des étudiants en fonction des années. Les modules obtenant moins de 70% d'étudiants satisfaits avaient déjà été jugés « améliorables » par les enseignants ou le directeur du programme. L'évolution de la satisfaction a été croissante entre 2009-2010 et 2010-2011 (p< 0.001).

Conclusion.
L'évaluation des enseignements par les étudiants a permis de modifier le programme. La difficulté de recueil et d'analyse nécessite de déterminer le rythme et les modalités pour favoriser la faisabilité de son exploitation.

  Les exigences essentielles des pratiques préventives en médecine générale : identifier, conceptualiser et former.

Numéro : 227

Auteurs: J. Le Breton,  E. Ferrat,  J. Cittée,  C. Attali
Email: j.le.breton.com@gmail.com

Contexte et objectifs.
Beaucoup d'études ont pointé les nécessaires progrès à réaliser concernant les pratiques préventives des médecins généralistes (MG), quels que soient les thèmes (dépendances, dépistages des cancers, vaccinations). Pourtant, peu d'études ont cherché à observer en conditions réelles, dans l'action, les pratiques des MG dans ce domaine et en tirer des conclusions sur leurs performances en la matière. Des incertitudes sur l'implication et la réalité des pratiques des MG persistent donc.
Notre objectif était de décrire afin de comprendre les 'actions et les performances des MG dans les pratiques de dépistage organisé du cancer colorectal.

Méthode utilisée.
La méthode de recherche-action mise en œuvre était une recherche réflexive entreprise par des participants confrontés à une situation de recours aux soins.
Pour réaliser notre objectif, nous avons adapté et modifié la technique des incidents critiques proposée par John Flanagan en intégrant dans le recueil des observations la réflexion au cours ou après l'action (nouvelle épistémologie de Donald Schön).
27 MG ont réalisé 77 auto-observations à l'aide d'un cahier de réflexion. Une matrice de condensation des données a permis leur saturation, leur description et leur interprétation.

Principaux résultats.
Nous avons identifiés 7 exigences essentielles pour l'activité de dépistage organisé du cancer colorectal par le MG :
1. Être proactif
2. Être un partenaire
3. Prendre en compte l'entourage
4. Se positionner comme expert du problème
5. Gérer le temps de manière efficiente
6. Expliquer la réalisation du test
7. Aider la réalisation du test
Pour chacune, nous avons pu identifier des techniques utilisables en situation authentique.

Conclusion.
Cette méthode de recherche-action permet de construire de nouveaux savoirs utiles pour la pratique, s'appuyant sur des données qui renseignent valablement sur les pratiques et permettant de faire des propositions sur les programmes de formation et les compétences nécessaires aux pratiques préventives en médecine générale.

Pour une Approche par Compétence dans le grade Master des études médicales 

Numéro: 239

Auteurs: V. Personne,  C. Ghasarossian
Email: virginie.personne@gmail.com

Une nouvelle distribution du second cycle des études médicales est en cours de construction. Après avoir construit le grade Licence  des études médicales, actuellement mis en place dans les facultés. La Commission Pédagogique Nationale des Etudes de Santé (CPNES) est en cours de construire le grade Master des études médicales. Grâce à l'action en particulier d'enseignants de médecine générale dans cette commission, l'approche par compétence (APC) va être introduite dès le second cycle des études  médicales.

Méthode.
Description et présentation du référentiel compétences génériques de l'étudiant de fin de grade Master des études médicales. Principes de la construction du référentiel. Appropriation par la CPNES, intégration au programme du second cycle des études médicales, articulation avec les stages.

Résultats.
Présentation de la « marguerite des compétences génériques » des étudiants de fin de grade Master des études médicales. Articulation avec les stages et les 10 futurs modules transdisciplinaires du grade master. Perspectives pour les départements de Médecine Générale qui vont demain voir arriver dans le DES de Médecine Générale les étudiants déjà pré formatés à l'APC. Espoir ou rêve  pour notre choix pédagogique du DES de Médecine Générale.

Conclusion.
Présentation du nouveau grade Master des études médicales intégrant l'APC.

Habiletés en gynécologie en fin de DES de médecine générale : niveaux d''acquisition des internes et performances des stages 

Numéro: 77

Auteurs: C. Baron,  C. Viry,  C. De Casabianca
Email : celinebaronhaury@numericable.fr

Contexte.
Le DES de médecine générale doit permettre l'acquisition des compétences professionnelles transversales répondant aux missions attendues du médecin généraliste. La fréquence des consultations pour motifs gynécologiques en soins primaires ambulatoires et la diminution annoncée des spécialistes dans ce domaine rendent nécessaire la formation en santé des femmes.

Objectif.
L'objectif principal était d'évaluer les acquisitions des habiletés gynécologiques. L'objectif secondaire était de repérer les stages formateurs.

Méthode.
La population était celle des internes validant leur DES doctobre 2010 à avril 2012. Il s'agit d'une étude descriptive réalisée à l'aide d'un questionnaire anonyme d'auto évaluation. 4 groupes dinternes ont été constitués selon leurs stages effectués. L'analyse statistique des niveaux d'acquisition déclarés a comparé leurs variables qualitatives à l'aide du test du Chi 2. Les pondérations de celles-ci ont permis une analyse quantitative avec le test de Student.

Résultats.
110 internes ont répondu, 55% avaient réalisé un stage de gynécologie, 57% un SASPAS, 31% les 2 et 19% ni l'un ni l'autre. Les habiletés acquises concernent le suivi gynécologique, la contraception orale, le suivi de grossesse, les IST et l'ostéoporose. La pose du stérilet, l'hypofertilité et le traitement substitutif de la ménopause le sont moins. Le couple de stage gynécologie et SASPAS est le plus performant, celui chez le praticien, le moins. Peu de différences sont mises en évidence entre le stage de gynécologie et le SASPAS.

Conclusion.
Les niveaux d'acquisition sont améliorés par la multiplication des lieux de stage. Le stage chez le praticien est insuffisant et doit être complété par la mise en place d'un autre stage ambulatoire.

Etat des lieux des modes de validation du DES de médecine générale en France 

Numéro: 165


Auteurs: J. Chambe,  C. Huas
Email : juliette.chambe@unistra.fr

Etat des lieux.
Le Diplôme détudes spécialisés (DES) de médecine générale est mis en place depuis 2004. L'enseignement du DES repose essentiellement sur l'apprentissage des internes en situation professionnelle authentique et leur évaluation. La validation repose sur la réalisation d'une maquette de stages pour la partie clinique, et une évaluation en fin de DES pour la partie universitaire. Cette évaluation porte sur un certain nombre de travaux écrits et/ou soutenance orale, dont les modalités et l'organisation sont réalisées par chaque inter-région. Il en découle une grande variabilité dans le mode de validation du DES dans chaque Unité de Formation et de Recherche. Le processus de certification est en cours au CNGE. L'objectif de ce travail était de faire un état des lieux sur les différentes modalités de validation du DES.

Méthode.
Tous les départements de médecine générale de France ont été interrogés. Après avoir testé localement le questionnaire (questions ouvertes et fermées), il a été envoyé à chaque responsable (n=33). Deux relances ont été effectuées. Il portait sur le contenu et les modalités de validation du mémoire de DES, des traces d'apprentissage, du portfolio, des tests de concordance de script, des Examens Cliniques Objectifs Structurés(ECOS), et les récits de situation complexe authentique.

Résultats.
Les résultats seront disponibles pour le congrès.

Conclusion.
Cette étude permet de faire le point sur la variabilité des modalités de passage de DES. Au moment où les promotions d'internes connaissent une importance inflation, une optimisation de ces conditions de validation en gardant un apprentissage centré sur l'étudiant paraît nécessaire. Les résultats de cette étude pourront nous aider à discuter d'une harmonisation de la validation.

Certifier les compétences professionnelles

Numéro : 185

Auteurs: L. Vanwassenhove,  J. Lacaille
Email : laure.vanwassenhove@orange.fr

Justification.
L'évaluation de l'acquisition des compétences professionnelles est  au c?oeur de la certification avec analyse de la progression de l'interne au cours de ses trois années de DES selon les trois niveaux : novice , intermédiaire et compétent.

Contexte.
Expérimentation depuis 3 ans de groupes déchange à l'approche réflexive. Élaboration d'une grille d'appréciation annuelle intégrant les niveaux de compétences attendues.

Méthodes.
  • les GEAR groupe d'échange à une approche réflexive
Un cycle de 4 journées permet une appropriation de l'écriture d'un RSCA .
Les compétences à acquérir sont présentées lors du premier GEAR et reprises tout au long du parcours de formation

  • les Appréciations Annuelles
Cette appréciation annuelle se déroule sous la forme d'un entretien individuel d'une heure .
L'interne présente l'analyse d'une rencontre de soin. L'enseignant  évalue l'acquisition de la méthode, les capacités réflexives de l'interne, repère  les étudiants dysfonctionnants. Pour ces derniers, il  propose, ou impose, le recours à une personne ressource .
Il précise la progression de l'interne dans l'acquisition de chaque compétence.

  • Grille dévaluation
Présentation de la grille d'évaluation

Résultats.
Évoluer du tutorat individuel à une approche réflexive en groupe tout en conservant une pédagogie centrée sur l'apprenant.
Favoriser l'autonomie de l'interne en lui proposant les outils méthodologiques de son auto évaluation et de son auto formation.
Certifier l'acquisition des compétences professionnelles, en suivant sa progression.

Discussion.
L'appropriation, en groupe, des différents outils méthodologiques favorise une approche réflexive plus homogène de tous les internes et facilite la rédaction de leur RSCA présenté lors de leur appréciation annuelle.

Conclusion.
Les rencontres lors des appréciations annuelles et les premières validations de DES  montrent un niveau de réflexivité plus important avec une  intégration précoce de l'acquisition  des compétences nécessaires à l'exercice du métier.

Fiche de validation de stage des internes en médecine générale

Numéro : 193

Auteurs: L. Compagnon,  M. Medioni
Email : frederique.noel@parisdescartes.fr

Thème.
Création d'un outil utilisable durant et à l'issue des stages du DES de Médecine générale pour évaluer les compétences

Justification.
La formation des internes au cours du DES de MG requiert l'acquisition des compétences en médecine générale. L'évaluation et la validation des internes en stages hospitalier et ambulatoire doivent être bâties dans l'objectif de mesurer la progression et l'acquisition de ces compétences, lors d'évaluations intermédiaires et de la validation du stage.

Objectifs.
Construire une fiche de validation utilisable par les différents maîtres de stage (ambulatoire et hospitalier) de l'interne au cours de son DES, reflétant l'acquisition des compétences transversales et spécifiques de médecine générale, intégrant la notion de progressivité dans la cotation des items et dans le temps, restant concis.

Méthode.
Un groupe de médecins généralistes enseignants s'est réuni à plusieurs reprises et a échangé par mail. A partir de la fiche de validation utilisée jusqu'à maintenant, en s'aidant de la marguerite des compétences, de ses expériences d'évaluation et de ses connaissances pédagogiques, le groupe a produit une fiche tentant de répondre aux  exigences détaillées plus haut.
Notre groupe a abouti à une fiche d'évaluation et validation des stages qui sera proposée aux différents maîtres de stage, en ligne sur un site commun.
Chaque compétence est déroulée à partir de plusieurs items. Ceux-ci sont déclinés en trois niveaux (insuffisant, intermédiaire, satisfaisant) critériés.

Résultats espérés
La structure de cette grille permettra une réflexion entre linterne et son maître de stage lors des évaluations intermédiaires, une adaptation des objectifs  pédagogiques en cours de stage, une validation se rapprochant de la certification.

Discussion et questions :
Notre travail  doit senrichir de lapport des autres enseignants. Une évaluation de cet outil est à prévoir, au moins dans notre région.